Et si on parlait avec Dieu aujourd’hui ?

Bonjour les amis j’espère que vous allez bien, ça me fait plaisir de vous retrouver pour une nouvelle vidéo. Vidéo qui va être importante car aujourd’hui on va voir ensemble comment parler avec l’univers… Bon ok, le titre de la vidéo est peut-être un peu provocant. N’empêche que c’est quand même de ça dont on va parler, et franchement, si c’était possible, ce serait une conversation super intéressante, non ?

Si vous deviez parler à l’univers, ou à Dieu, ou à la source, enfin peu importe, vous l’appelez comme vous voulez… vous auriez probablement plein de choses à lui dire. Vous auriez peut-être envie de lui poser des questions sur votre vie, sur la direction que vous devez prendre, vous auriez peut-être envie de lui demander des conseils et, oui, vous auriez peut-être envie de faire une réclamation ou deux sur tous les plans tordus que l’univers nous met régulièrement en place… Hein mec ? Oui je sais que tu m’écoutes, mais tu sais pourquoi je te dis ça, c’est toi qui a voulu que je fasse des vidéos pour parler de toi, c’est toi qui a pas arrêté de me rabâcher que soi-disant j’étais prêt, que c’était le moment, que c’était important, et qu’il fallait que je sois authentique, tout ça tout ça… Tu te doutais bien qu’un de ces jours t’allais t’en prendre une avec la vie de dingue que tu m’as filée, hein ? Bon aller, ça c’est dit… Vous en faites pas avec Dieu on s’engueule tout le temps mais on s’adore ^^.

Bref, vous avez peut-être envie de dire beaucoup de choses à l’univers, mais ça je vais pas trop en parler parce que ça en fait vous savez faire, vous le faites déjà probablement tous les jours, vous avez probablement vos petits rituels à vous pour ça, donc c’est pas vraiment cet aspect-là de la communication qui pose problème. Ce qui est plus compliqué c’est de parler avec l’univers, c’est-à-dire d’être capable de recevoir ses messages en retour. Et c’est surtout de ça dont je vais vous parler dans cette vidéo.

Paraît-il en plus, l’univers il nous parlerait constamment. Encore une fois, « l’univers », « la vie »« Dieu ». J’avoue que je ne suis pas toujours à l’aise avec le terme « Dieu » à cause de toutes les connotations que ce terme a… Toujours est-il que cette conscience universelle nous parle, constamment. Et si vous suivez mes vidéos, c’est probablement une idée à laquelle vous adhérez déjà.

Donc, sans plus attendre, entrons dans le vif du sujet : comment est-ce qu’on peut recevoir les messages de l’univers ?… J’en sais rien… mais… il y a plusieurs méthodes, plusieurs éléments de langage si on peut dire, que l’univers utiliserait, dont j’ai entendu parler au fil de mon parcours et sur lesquels je voudrais m’attarder un petit peu…

Les signes que l’univers nous envoie

Premièrement : les signes de l’univers. On nous dit souvent que l’univers nous envoie des signes, à travers ce qu’on appelle des « synchronicités ». Une synchronicité, c’est quoi ? C’est un événement dans le monde extérieur, un ajustement de la réalité qui prend les apparences d’une coïncidence et qui est là pour nous faire passer un message ou déclencher une opportunité. Parmi ces signes, on peut citer par exemple :

  • Le fait de rencontrer une personne « par hasard » à un moment où justement il est important que nous échangions avec cette personne dans notre vie.
  • Se poser une question mentalement dans notre tête et dans la seconde qui suit avoir les paroles d’une chanson ou une réplique d’un film qui vient apporter une réponse à cette question.
  • Ou encore les heures miroir (11h11, 22h22, etc…).
  • Toutes ces choses-là…

Bref, une synchronicité, c’est le nom qu’on donne aux coïncidences lorsqu’on a compris que les coïncidences n’existent pas (vous penserez à me citer quand vous le ressortirez, je sais pas pourquoi, je suis très fier de cette phrase ^^). Parfois ces synchronicités peuvent être subtiles, parfois elles peuvent être absolument gigantesques et flagrantes.

La plus grosse synchronicité que j’ai eue dans ma vie, je crois que c’était peut-être celle que j’ai eue au début de ma nuit noire de l’âme, où un soir avant de m’endormir, j’ai passé une demi-heure (littéralement, une demi-heure) à m’adresser à l’univers et à lui demander un signe clair pour savoir si j’étais sur le bon chemin ou non. Je me suis endormi immédiatement et après une longue nuit de sommeil, je me suis réveillé le lendemain matin et la première chose que j’ai faite intuitivement en me réveillant, cela a été de regarder mes mails. Je venais de recevoir un mail de la newsletter de Neale Walsch, l’auteur de Conversations Avec Dieu, un mail qui disait :

« En ce jour de votre vie, je crois que Dieu souhaite que vous sachiez …
que vous êtes à un tout petit pas de manifester
ce dont vous avez besoin pour atteindre votre but.

Ne vous arrêtez pas maintenant. Quoi que vous fassiez,
ne vous arrêtez pas maintenant.

D’accord ? Est-ce assez clair ? Est-ce que c’est un signe
suffisamment clair ? Vous avez demandé un signe,
n’est-ce pas ? Alors, c’est assez clair ? »

Franchement, elle est pas mal celle-là ? Donc pour le coup, oui, ça a été super clair. C’est pas pour autant que j’ai été tiré d’affaire tout de suite mais oui, c’était clair. C’était pas possible de la louper celle-là ^^.

Ce qui est embêtant avec les synchronicités, c’est qu’on n’en a pas aussi souvent qu’on le voudrait, et qu’elles sont loin d’être toujours aussi évidentes que celle-ci. Ces synchronicités peuvent même être un peu déroutantes, dans le sens où à partir du moment où vous commencez à les surveiller, vous pouvez très vite commencer à en voir partout, y compris là où il n’y en a pas. Et très vite vous pouvez vous retrouver à tourner en rond. Si cela influence trop vos décisions, vous pouvez vous retrouver à gérer votre vie vraiment n’importe comment, et à prendre les décisions les plus stupides qui soient juste parce que « l’univers vous a dit de le faire ». Si vous ne me croyez pas faites le test, c’est un conseil que je vous donne sans vraiment vous le donner… faites le test si vous voulez, à partir de maintenant, décidez d’obéir aveuglément, à toutes les synchronicités que l’univers vous envoie, soi-disant… Puis vous verrez ce que ça donne. Si ça marche tant mieux, et si ça marche pas, ce qui est le plus probable, et que vous finissez par terre, parce que vous avez fait tout et son contraire, que vous êtes parti dans tous les sens et que votre vie aura implosée… ben vous pourrez toujours venir me voir, on fera un petit point, puis on essaiera de remettre un peu d’ordre dans tout ça…

Enfin il faut le dire, les signes extérieurs ça existe, mais trop se fier à ça, ça peut être dangereux… C’est d’autant plus dangereux que quelque part, quand vous portez trop d’attentions aux synchronicités, c’est que vous ne faites pas assez confiance à votre jugement intérieur et que vous cherchez une validation de l’extérieur. Vous êtes perdu dans votre vie, vous ne vous sentez pas compétent pour prendre une décision, et vous avez besoin que votre environnement valide des choses à votre place. Quelque part, c’est une perte de pouvoir, c’est placer sa confiance en un « Dieu » externe, c’est donner le pouvoir à l’extérieur et reconnaître là votre propre impuissance.

Et quand vous tournez en rond et que vous n’avancez pas dans votre vie, ce ne sont pas de nouvelles synchronicités qui vous feront progresser. Vous avez vu 22h22 hier soir en regardant l’heure ? Cool !… mais au fond… qu’est-ce qu’on en a à faire ? En quoi est-ce que cela change votre vie concrètement ? Franchement ?

Quand on a dit cela, il y a même un dernier problème évident, c’est que quand vous êtes témoins de certaines synchronicités, ces messages dans le monde extérieur peuvent être décodés par tous d’une façon différente. Cela pose donc le problème de l’interprétation. Faites le test un jour, si vous tombez sur une synchronicité intéressante, parlez-en à un ami avec qui vous pouvez parler de spiritualité et demandez-lui son avis sur ce que ça signifie : vous verrez que très souvent, il l’interprétera d’une façon différente de vous. Et au final qui a raison ? Vous pourrez pas le savoir.

En général, hormis pour quelques synchronicités vraiment flagrantes, pour la plupart on ne peut pas savoir ce qu’elles veulent dire où si elles ont véritablement une importance… Souvent on s’en rend compte que des mois après : des mois après, ça peut arriver qu’on repense à un signe de l’univers qu’on a eu et qu’on se dise « Ah mais oui, il m’est arrivé un truc il y a trois semaines et c’est de ça que l’univers a essayé de me prévenir, c’est évident ». C’est déjà pas mal de s’en rendre compte, d’être capable après coup de faire le lien entre un signe qui a été transmis et un événement qui a suivi… le problème c’est que c’est trop tard… Autrement dit, si vous ne savez pas comment avancer dans votre vie, même si l’univers vous envoie un message dans le monde extérieur, vous ne l’interprèterez probablement pas correctement, car vous n’êtes pas prêt à le recevoir. Et paradoxalement, à 99% du temps, à travers ces synchronicités vous ne recevez que les messages que vous aviez déjà compris par vous-même (et cette synchronicité ne vous ne sert plus à rien, donc…).

Alors, si ce mode de communication avec l’univers, bien que réel et intéressant, présente de telles limites de communication, et d’un point de vue pratique ne s’avère pas assez efficace pour comprendre les messages de l’univers, comment est-ce que c’est possible d’aller plus loin ? En ne vous tournant non pas vers l’extérieur mais vers l’intérieur…

L’effet miroir

Et ça ça m’amène à vous parler de l’effet miroir. Je vous ai fait une vidéo sur ce thème, mais on va en reparler brièvement. L’effet miroir, pour rappel c’est quoi ? C’est la réalité extérieure qui s’ajuste à votre réalité intérieure, comme un miroir, pour vous montrer qui vous êtes et vous montrez ce qu’il y a en vous et qui est peut-être encore inconscient.

Ça ressemble un peu au phénomène des synchronicités, dans le sens où à travers l’effet miroir, l’univers vous envoie encore des signes, quelque part… sauf que là on n’est pas sur des signes subtils et éphémères, on est au contraire sur des mises en scène de la réalité beaucoup plus stables, de plus longue durée, récurrentes parfois, avec des situations similaires qui se représentent en boucle dans votre vie… et surtout l’effet miroir il ne vous donne pas d’indication sur ce que l’avenir vous réserve ou ce genre de choses, pas directement en tout cas : il vous donne des informations sur votre état intérieur, sur où vous en êtes vraiment et sur ce qu’il vous reste vraiment à régler.

Donc comme là il s’agit d’accéder à une vérité intérieure, c’est déjà un peu plus fiable. Et autant des synchronicités c’est facile voir là où il n’y en a pas, autant l’effet miroir c’est quand même plus flagrant. Et l’analyse de l’effet miroir, des reflets récurrents, des tests de l’univers ou tout simplement du sens que la vie semble prendre, c’est quelque chose que dans mes coachings je fais beaucoup. En plus de la faire pour moi-même bien sûr dans ma vie quotidienne.

Comment vous pouvez faire ça ? Pour le dire simplement, c’est un peu la même chose que d’analyser un rêve, moi j’aime bien le présenter comme ça. Quand vous faites un rêve la nuit qui vous marque, le lendemain vous pouvez vous demander ce que le scénario voulait vous apprendre. Ben vous pouvez faire pareil avec le scénario de la réalité. Ça s’applique même d’autant mieux, selon moi.

Cette analyse, c’est important de la faire, par contre, elle aussi elle présente certaines limites. Dans le sens où l’effet miroir, on est autant lucide sur ses messages qu’on est lucide sur nous-mêmes. Et c’est toujours le problème pour recevoir les messages de l’univers, c’est que c’est à travers notre être qu’on les reçoit, et selon à quel point on est lucide sur nous-mêmes ou non, ben les messages ils peuvent être filtrés. Et des fois on peut voir l’effet miroir prendre place sous nos yeux, avoir conscience que l’univers essaie de nous montrer quelque chose, et on est quand même incapable de déchiffrer le code… Où on croit le déchiffrer mais en fait on décode mal…

Communiquer avec ses guides spirituels

Autre moyen pour bénéficier de la sagesse universelle : la communication avec des guides spirituels. Je ne sais pas si vous en avez déjà entendu parler, mais il y a des gens qui sont capables d’avoir un dialogue avec leurs guides spirituels, presque comme lors d’une conversation fluide avec quelqu’un. C’est-à-dire qu’ils peuvent authentiquement percevoir un être, médiumniquement, à travers lequel ils peuvent canaliser des informations, que ce soit sous forme de mots, d’images, ou autre.

En ce qui me concerne, ça m’est déjà arrivé, j’ai eu un guide avec qui j’ai eu des discussions comme cela, et c’est vrai que c’était génial lorsque cela se produisait, mais cela ne m’est arrivé que très rarement au final. J’ai déjà fait de l’écriture intuitive aussi, à certaines occasions, mais là encore très rarement. Pour la réalisation de ces vidéos par exemple, à 90% du temps, ce que je vous transmets ici c’est pas écrit sous la dictée d’une voix « extérieure » identifiable. Cela peut arriver pour certains passages pour lesquels je sens qu’il y a « quelque chose » qui appuie sur un point en particulier, je vous le dis quand c’est le cas, mais c’est très rare.

Alors j’adore quand ça m’arrive, et j’envie un peu les gens pour qui c’est une expérience plus fréquente, et c’est effectivement un moyen de recevoir les messages de l’univers extrêmement puissant et efficace.

Toutefois, l’expérience que j’en ai eue jusque-là m’a fait identifier certaines limites dans ce processus aussi :

  • Déjà, première limite, je vais commencer par une évidence, il y a quand même un vrai problème en ce qui concerne la communication avec les guides… ben c’est qu’on décide pas de les entendre ou pas… Là je suis en train de vous expliquer que vous pouvez échanger avec un guide spirituel ok c’est bien joli, mais si vous qui regardez cette vidéo, vous n’avez jamais eu un tel contact avec un être de ce genre, que vous n’en avez jamais vu un… ben vous êtes bien avancé… Si vous n’avez jamais eu de conversations ou de canalisations de ce genre, vous êtes sûrement prêt à admettre que c’est possible d’en avoir et à reconnaître que ça doit effectivement être un mode de communication génial pour recevoir les messages de l’univers, mais vu que de toute façon cette expérience elle ne s’est encore jamais produite pour vous jusque-là et qu’apparemment c’est pas prévu pour demain ou pour après-demain, vous vous dites sûrement que cette partie de la vidéo elle vous sert pas à grand-chose… Et je vous comprends… Je vous ai dit que moi ça m’était déjà arrivé cette expérience, mais que ça restait occasionnel jusque-là, c’est pas ça qui est central dans ma médiumnité et mon channeling à moi. Ben moi le premier, quand il y a des gens qui me disent « demande conseil à tes guides »… ben ça m’avance à rien… à rien…
  • Ensuite, deuxième limite, c’est que le guide, même si vous pouvez le voir, il est pas toujours là, ou, plus exactement, il est certainement là en permanence, mais nous de notre côté, on le reçoit pas toujours. Même si on demande, même si on peut suivre plein de rituels pour essayer de le contacter, au final… c’est pas du drive, loin de là… Et donc lorsqu’on le reçoit pas, le guide ne peut pas nous faire passer des messages correctement, il ne peut le faire qu’à travers des synchronicités, et on retombe sur les limites des points précédents.
  • Ensuite, même dans un cas de figure où il répond, il peut y avoir des blancs dans la communication, il peut y avoir des questions dont on n’entend pas les réponses, ou d’autres auxquelles ils disent clairement qu’ils refusent de répondre. Notamment parce que là encore, il y a des biais dans la réception. On n’entend que ce qu’on est capable d’entendre, et les messages peuvent être bloqués notamment par la peur. Quand vous n’avez aucune peur, vous êtes capable d’entendre la réponse que votre guide vous donne, en toute neutralité. Quand vous en avez, c’est la projection de votre peur que vous recevez.
  • Bon et enfin, à supposer qu’on puisse avoir une discussion parfaitement fluide avec un guide, ça pose toujours le problème de la perte potentielle de souveraineté. Ce serait en effet très confortable d’avoir en permanence un guide qui nous dit « fais ci, fais ça », et qui comme ça nous garantirait en permanence de faire les choix qui sont optimums pour nous, mais quelle liberté et quel libre-arbitre cela nous laisserait ? Quel pouvoir de décision ça nous laisserait ? Qu’est-ce qu’il resterait de nous, en fait ? On resterait d’éternels enfants si on vivait comme ça. Et c’est d’ailleurs pour éviter cela que nos guides spirituels ne répondent pas en permanence, car ils ne donneront jamais une réponse qui doit venir de nous et non pas d’eux. Parce qu’une véritable guidance, elle doit toujours nous conduire à l’autonomie.

Donc en résumé c’est génial comme procédé la communication avec un guide spirituel, mais ça aussi ça présente certaines limites. Et c’est toujours pas la méthode ultime pour recevoir les messages de l’univers… Alors c’est quoi la méthode ultime ? Ben selon moi, la guidance ultime, c’est quand on n’a plus besoin de guides quelque part, parce qu’on est devenu notre propre guide. Et ça, même si vous n’êtes pas médium ou particulièrement ouvert à la spiritualité, c’est une chose à laquelle on devrait tous avoir accès. Et tout cela ça m’amène au dernier point que je souhaiterais développer dans cette vidéo…

Parler directement avec l’univers, enfin !

Selon moi, il y a quand même un mode de communication supérieur, qui est le moyen de communication privilégié de l’univers envers nous. L’univers nous parle en permanence. On a en permanence, tout le temps, depuis notre naissance, une petite voix intérieure qui nous dit… tout. Qui sait ce qui est vrai même si on ne sait pas pourquoi. Une voix qu’on a souvent du mal à suivre parce que ce qu’elle dit ne paraît pas logique, ou explicable, ou parce que même quand on l’entend ça ne paraît pas justifié de la suivre…

Pourtant, cette voix elle est là, elle a toujours été là, et elle peut s’exprimer véritablement avec des mots d’ailleurs. Au fur et à mesure qu’on grandit, que l’ego se développe, qu’on subit de plus en plus l’influence des autres, et qu’on se construit une personnalité pour évoluer dans ce monde complexe, cette petite voix, on a parfois du mal à l’entendre.

En fait, cette petite voix, même si on ne l’identifie pas forcément au premier abord, et bien c’est ça… « la voix de l’univers » . C’est l’échantillon de l’univers qui nous est alloué à chacun d’entre nous et qui nous guide en permanence. Et qu’on soit clair, quand je vous dis ça ce n’est pas une métaphore pour faire de la poésie, hein, c’est littéral, et je vous assure que quand vraiment vous êtes capable d’accueillir cette voix complètement, vous sentez que vous accueillez l’univers tout entier en vous.

Et à partir du moment où on sait cela, on peut se mettre tout simplement à tendre l’oreille et à l’écouter, cette voix. De plus en plus. De plus en plus souvent. Car cette voix-là, oui, elle est toujours présente. C’est la vérité qui est en nous et qui ressort quand on ne se laisse plus influencer par toutes les autres « vérités » extérieures. C’est difficile de l’identifier car elle ressemble beaucoup à toutes les autres voix qu’on a à l’intérieur de nous, mais elle présente une vérité toujours plus claire, toujours plus puissante : c’est la vérité de notre plus haut niveau de conscience.

Lorsque nous apprenons à la reconnaître et à l’écouter, puis ensuite à l’exprimer justement, cette petite voix intérieure devient notre propre voix. Je vous disais que se référer à une guidance extérieure ça pose le problème de la perte de souveraineté. Dans le cas de cette petite voix intérieure, quand on la laisse s’exprimer, elle prend la place de nos pensées. Elle envahi toute notre réalité intérieure quand on n’a plus rien à l’intérieur qui la bloque. Dire ce que nous pensons ou dire ce que cette voix pense, c’est la même chose. Quand elle devient la seule voix qui s’exprime, cette voix devient la nôtre. C’est la nôtre. Ce n’est plus une source extérieure qui vient nous régenter et nous dire quoi faire, désormais c’est nous-mêmes qui savons ce qui est bon pour nous, ce qu’on doit faire et ce qui est vrai.

Reconnaître cette petite voix ça se résume à un simple verbe : « admettre ». C’est un terme que je n’ai pas utilisé dans ma vidéo « C’est quoi être spirituel », je l’ai gardée pour celle-ci. Selon moi, « admettre », c’est le verbe qui résume tout votre parcours d’éveil spirituel, il me parle beaucoup ce terme. « Prétendre » c’est le verbe de l’ego, « admettre » c’est le verbe de l’âme. Admettre ce que vous savez être vrai et ne plus jamais suivre autre chose.

Parce que oui, cette petite voix intérieure, c’est notre plus haut niveau de conscience, c’est notre véritable nous, c’est notre essence originelle, donc oui c’est notre « âme », notre âme qui ne fait qu’un avec le reste de l’univers, qui nous connecte à celui-ci et qui nous fait ne faire qu’un avec l’univers… ou, pour ceux qui préfèrent l’appeler comme ça, qui ne vous fait faire qu’un avec « Dieu »

Vous savez, ce Dieu dont on a toujours questionné l’existence, qu’on a toujours cru invisible, à qui on a toujours demandé de se montrer de façon flagrante et spectaculaire, ben en fait il a toujours été là, parfaitement identifiable… C’est cette voix qu’on a en nous, et quand on la laisse s’exprimer, on le sait sans l’ombre d’un doute. Il suffisait juste de la remarquer et de reconnaître que le « Dieu » qu’on recherche depuis toujours ben c’était cela, et d’arrêter de le chercher ailleurs.

Et quand vous comprenez cela, quand cette petite voix intérieure devient la seule identité que vous acceptez, dans ces moments de symbiose, vous ne faites qu’un avec l’univers, vous êtes l’incarnation-même de l’univers tout entier sur Terre… On l’est tous. Et « vous », le « vous » que vous avez été jusque-là, le « vous » qui faisait obstacle à la voix en question mais que vous n’êtes pas en fait, ce « vous » est juste un lieu qui permet à « Dieu » d’exister. Ce « vous » a un visage, il porte un nom, il existe depuis une certaine date de naissance, mais vous êtes en réalité ce qui vient se greffer sur tout cela, à savoir la conscience universelle elle-même, et toute la sagesse qui l’accompagne.

Peut-être que je me trompe… Peut-être qu’il existe une autorité extérieure, qui est différente de nous et qui régente tout pour nous mais si c’est le cas, je ne vais pas pouvoir vous en parler, parce que ce Dieu-là, je le connais pas, je l’ai jamais vu, je sais pas qui c’est… Le seul Dieu que je connais c’est celui que j’ai vu à l’intérieur de moi, et qu’il y a à l’intérieur de chacun de vous. Au début de cette vidéo, quand j’ai fait semblant de m’engueuler avec lui, et que j’ai regardé en l’air, vous vous doutez bien que j’ai juste fait ça parce que c’était plus pratique pour moi, mais le Dieu que je connais et auquel je m’adresse, en fait il était pas situé vers mon plafond, évidemment qu’il est pas là…

Vous pouvez le trouver en donnant la parole à cette voix que vous avez en vous. Vous l’avez tous déjà entendue. Quand vous serez capable de l’exprimer par vous-même, vous le saurez, parce que vous vous sentirez comme complètement transparents et vous sentirez vraiment votre lumière rayonner en le faisant. Et si vous poussez le processus jusqu’au bout, ça m’est arrivé une seule fois, mais ça m’est arrivé, vous pouvez vraiment avoir l’impression de disparaître complètement et de sentir « Dieu » parler à votre place, de sentir comme une autre voix remplacer la votre, c’est incroyable comme expérience. Et si on doit parler du concept de Dieu sur cette chaîne, c’est toujours à celui-ci que je vous renverrais. Je ne vous dirais jamais de suivre tel ou tel courant, je ne vous dirais jamais d’écouter une autorité extérieure, je vous inciterai toujours à vous tourner vers votre Dieu intérieur.

  • Parce qu’au milieu de toutes les synchronicités qui peuvent représenter une véritable tempête, votre Dieu intérieur il vous indiquera toujours le nord.
  • Parce que quand vous vous demanderez quel effet miroir est en train de se mettre en place pour vous, c’est votre Dieu intérieur qui saura le décoder.
  • Parce que quand votre guide spirituel ne vous répondra pas parce qu’il veut que vous trouviez la réponse par vous-même, c’est à travers votre Dieu intérieur que vous la trouverez.
  • Et parce que votre Dieu intérieur il ne fait qu’un avec vous à chaque instant, et avec lui vous aurez toutes vos réponses avant-même de poser vos questions et vous aurez enfin le dialogue efficace avec la vie que vous avez toujours souhaité avoir.

Voilà… C’est quoi déjà le slogan de ma chaîne ? « Vous aider à prendre conscience de votre valeur ». Ben voilà je vous le dis : vous êtes Dieu, même si vous le saviez pas. J’ai bien rempli ma mission de vie aujourd’hui, vous avez vu ? En tout cas maintenant je vous ai dit tout ce que j’avais à vous dire sur comment communiquer avec l’univers, et je vais arrêter ma vidéo là-dessus : vous êtes le Dieu que vous avez toujours cherché, je vous souhaite à tous de le trouver, et je vous souhaite à tous qu’aujourd’hui soit le jour où votre dialogue avec la vie puisse reprendre… Allez à la prochaine les amis.

Paix et amour à vous tous…

Partagez cet article :
Share on Facebook
Facebook
0Pin on Pinterest
Pinterest
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Donnez-moi votre avis sur cet article :
No votes yet.
Please wait...