Loi de l’attraction : pourquoi quand je l’applique elle ne marche pas ?

Benjamin Berthon, coaching evolution, coaching, evolution, coaching de vie, développement personnel, spiritualité, relations amoureuses, sens de la vie, amour, homme, hommes, femme, femmes, couple, couples, eveil spirituel, spirituel, ame, attraction, loi de l'attraction

La loi de l’attraction est l’un des sujets qui a fait couler le plus d’encre virtuelle sur la toile dans le domaine du développement personnel ces dernières années. Au cas où vous auriez loupé l’info, je vais commencer cet article par une définition de cette fameuse loi telle qu’elle est exposée dans le courant principal. La loi de l’attraction, ce serait une grande loi universelle, du même niveau que la gravité par exemple, qui serait même supérieure à toutes les autres lois, et selon laquelle en tant qu’humains, nous attirerions à nous ce à quoi nous pensons. On nous explique alors qu’il est important de penser de façon positive, aussi constamment que possible, pour attirer du positif dans notre vie, et qu’il ne faut surtout pas penser à ce que nous ne voulons pas.

Un principe théorique très compliqué à appliquer

Maintenant que j’ai dit cela, qu’est-ce que j’ai à vous dire dans cet article au sujet de cette loi ? Déjà, je vais partir d’un constat que je pense nous avons tous plus ou moins fait. Moi qui tiens un site sur le développement spirituel et vous qui en lisez un sur ce thème-là, nous sommes tous plus ou moins au courant de cette fameuse loi, et nous avons tous pu faire un constat paradoxal la concernant.

La première chose, qui nous donne envie d’y croire, c’est que souvent, quand des événements se produisent dans notre vie, nous sommes obligés de constater que oui, nous avons plus ou moins eu dans notre mode de pensée des schémas qui ont attiré cette situation. C’est ce qui nous donne envie de reconnaître que cette loi fonctionne, car nous sommes obligés de constater la correspondance entre nos pensées et ce qui se manifeste dans nos vies, si nous sommes honnêtes avec nous-mêmes. La deuxième chose que nous constatons et qui est paradoxale avec la première, c’est que dès qu’il s’agit d’utiliser là loi consciemment pour attirer les situations que nous désirons, ce n’est pas aussi magique que prévu… Et que nous avons beau penser le plus fréquemment possible à ce que nous voulons, ce n’est pas pour autant que cela arrive. Nous avons même parfois, dans notre vie quotidienne, des exemples qui viennent complètement contredire ce principe. Je pense à une amie à moi notamment, qui était célibataire pendant longtemps, qui a cru pouvoir rencontrer quelqu’un pendant longtemps, et c’est au moment où elle était le plus négative vis-à-vis de sa vie amoureuse, au moment où elle était le plus mal dans sa peau, au moment où elle avait abandonné, au moment où elle ne croyait plus en rien à ce niveau-là, qu’elle a rencontré un homme. Un homme formidable, qui correspond en tout point à ce qu’elle souhaitait, avec qui elle est toujours en couple à l’heure où j’écris ces lignes et qui lui a offert une relation d’une qualité sans précédent par rapport à toutes celles qu’elle a eues jusque-là. Nous avons échangé à ce sujet tous les deux lorsque cet homme est arrivé dans sa vie, et elle comme moi, nous étions stupéfaits du fait que cela contredisait tout ce que nous avions appris sur la loi de l’attraction. Dans l’état psychologique dans lequel elle était, elle n’aurait jamais dû attirer une relation comme celle-ci, et pourtant… Cela donnera peut-être de l’espoir à certains d’entre vous ^^.

Un mode d’emploi peu naturel

Quand j’ai moi-même appris ce qu’était la loi de l’attraction, et que j’ai commencé à la tester par moi-même, non seulement j’ai pu me rendre compte qu’il était plus difficile que prévu de manifester ce que je souhaitais en pratique, mais en plus je trouvais qu’il y avait dans cette façon de faire quelque chose de peu naturel, et d’inconfortable…

D’après le mode d’emploi de la loi, je me devais de penser positivement en permanence, j’étais donc tout le temps dans l’autocontrôle vis-à-vis de ce que je pensais, ce qui était extrêmement désagréable et qui semblait même être l’opposé complet d’un esprit en paix. Il s’agissait donc d’une loi, mise en place de façon naturelle par l’univers mais qui paradoxalement n’était absolument pas naturelle dans son application.

Identifier ce problème, en ce qui me concerne, m’a fait remettre en question un peu plus l’enseignement générique que j’avais reçu vis-à-vis de cette loi. Je reconnaissais toujours la loi de l’attraction, comme évoqué dans mon premier point, j’étais toujours obligé de constater une corrélation entre mon univers intérieur et extérieur, mais quant au fait d’utiliser cette loi en conscience, j’avais l’impression que quelque chose clochait…

Une loi qui exauce notre pensée à la racine de toutes les autres

Quelque chose clochait d’autant plus que le simple fait d’utiliser consciemment la loi de l’attraction semblait contredire la loi elle-même.

En plus d’adopter un mode de pensée positif, j’avais cru comprendre que je devais constamment visualiser mes objectifs et mes désirs, faire des tableaux de visualisations pour cela ou encore des séances de méditation dédiées à cela, sans quoi ce que je souhaitais ne pourrait pas venir à moi.

La loi de l’attraction répond bien à nos « pensées » (je mets ce terme entre guillemets, vous comprendrez pourquoi dans mon prochain article)  mais elle ne répond pas à nos pensées de surface. La loi de l’attraction exauce « la demande qui est derrière notre demande », elle répond à la pensée derrière la pensée […] derrière la pensée que nous croyons entretenir consciemment, elle répond à la pensée qui est à la racine de toutes les autres dans notre esprit.

Ce qui veut dire que si nous désirons quelque chose, la première ligne de pensée qui nous vient à l’esprit, c’est d’affirmer « Ok je désire ça », mais en même temps quand nous faisons cela, qu’est-ce que nous exprimons ? Nous exprimons que nous n’avons pas l’objet de notre désir, nous formulons véritablement l’expression d’un manque… et fatalement c’est ce que nous continuons de manifester. Et lorsque nous reconnaissons cela, nous reconnaissons qu’en fait, la loi de l’attraction est quasiment impossible à utiliser de façon consciente…

Pourquoi nous penserions à quelque chose que nous voulons consciemment ? Pour attirer ce que nous voulons ok, mais pourquoi la nécessité de forcer cette visualisation ? Parce qu’on nous a dit que si nous ne le faisions pas, nous ne l’aurions pas. Donc le simple fait de faire tous ces rituels pour provoquer une manifestation, partent d’une intention de départ qui est la peur de ne pas avoir ce que nous désirons. Et si nous avons peur de ne pas avoir ce que nous désirons, pour une raison quelconque, c’est ce qui est exaucé. Autrement dit, par le simple fait de passer par un rituel quel qu’il soit pour attirer l’objet de notre désir, nous n’attirons rien, nous bloquons complètement la manifestation de ce que nous voulons. Car lorsqu’au contraire nous avons la conviction inébranlable que ce que nous souhaitons arrive dans notre vie, nous ne nous focalisons pas dessus, nous vivons notre vie presque sans y penser justement et la manifestation se produit malgré tout… C’est pour cela qu’autant de gens ont entendu parler de la loi de l’attraction pour en retirer si peu de succès.

Quand la loi de l’attraction contredit une sagesse plus ancienne

J’ai entendu parler de la loi de l’attraction dès mes débuts dans le domaine du développement personnel, puis ensuite est venu le temps du développement spirituel… C’est vrai que dans le milieu spirituel on nous parle beaucoup d’attraction, de manifestation, de pouvoir créateur, etc… mais pas que, malheureusement. Au moins au début, le message principal que j’ai dû intégrer pour mon propre développement spirituel, c’était « dis-moi de quoi tu as besoin et je t’expliquerai comment t’en passer ». Une leçon complètement à l’opposé de la promesse que la loi de l’attraction m’avait faite, telle qu’elle m’avait été présentée jusque-là.

Le meilleur exemple que je peux avoir vis-à-vis de cela, c’est toujours le même, ce sont les relations amoureuses. Je ne suis pas le premier auteur que vous lisez qui écrit sur ce thème-là, alors soyez francs :

  • Combien de fois d’autres personnes avant moi vous ont rabâché que c’est quand vous n’avez plus besoin d’être en couple avec quelqu’un qu’un partenaire amoureux arrive dans votre vie ?
  • Que tant que vous avez absolument besoin d’être avec quelqu’un, vous ne pouvez pas rencontrer cette personne ?
  • D’ailleurs combien de fois l’avez-vous constaté par vous-même ?

Et oui… Nous nous sommes plus ou moins tous arraché les cheveux en entendant cela, mais nous avons bien dû reconnaître que c’est vrai…

Mais si cette personne n’arrive que quand « nous nous en foutons », cela contredit complètement tout ce qu’on nous enseigne sur la loi de l’attraction. Voire même, cela révèle une loi de l’attraction « inverse » selon laquelle c’est lorsque nous n’avons plus de désir pour quelque chose que cette chose se manifeste. Loi qui énoncée ainsi serait un peu plus proche de ce qui est enseigné dans le bouddhisme, dans la loi du milieu ou ce genre de courants (désolé si ma source est approximative).

Selon ces courants, le désir serait en fait l’expression d’un manque. Si jamais ce désir est satisfait, nous éprouvons du bonheur, éphémère et partiel, et s’il ne l’est pas nous éprouvons de la souffrance. Et en l’occurrence, la plupart du temps il ne le sera pas car le désir est en fait révélateur d’une partie manquante de nous-mêmes. Nous désirons quelque chose dans l’extérieur pour venir combler un manque en nous, le désir étant quelque part la douleur associée à ce manque (dans le cas particulier des relations amoureuses, nous éprouvons un désir obsessionnel d’être avec quelqu’un car cette personne nous apporterait l’amour que nous ne savons pas nous donner à nous-mêmes). Ce désir ne peut être efficacement résorbé qu’en nous, et une fois qu’il est comblé en nous, que nous avons retrouvé cette part manquante, nous avons alors dans notre réalité extérieure la manifestation de cette complétude, alors que tant que nous sommes dans l’état de désir, nous ne pouvons avoir que la manifestation du manque.

Dans cet enseignement-là, on nous dit toujours ce qui est dit concernant la loi de l’attraction à savoir que c’est bien notre réalité intérieure qui définit notre réalité extérieure. En revanche, cela nous dit exactement le contraire en ce qui concerne l’application de cette loi, dans le sens où non, il ne suffit pas de désirer quelque chose et d’y penser constamment pour l’obtenir, bien au contraire…

Alors que ces courants spirituels ancestraux nous invitent à devenir pleinement adultes en étant complets et heureux par nous-mêmes indépendamment des circonstances extérieures, Internet aujourd’hui, dans la logique de la culture de consommation dans laquelle nous vivons, nous conforte dans l’espoir d’avoir tous nos désirs satisfaits tels d’éternels enfants, ce qui malheureusement s’avérera décevant… Les discours populaires sur la loi de l’attraction nous incitent à nous focaliser sur nos pensées, ce qui semble à première vue une invitation à nous tourner vers l’intérieur alors que paradoxalement non, cela nous incite bien à nous focaliser sur l’extérieur, que nous pourrions soi-disant contrôler à volonté, pour ajuster celui-ci à tous nos désirs égotiques peu importe nos déséquilibres intérieurs. A l’inverse, de ce que j’ai pu en voir jusque-là, la loi de l’attraction ne peut fonctionner que lorsque nous laissons l’extérieur s’ajuster par lui-même, sans chercher à le commander le moins du monde, et que nous prenons uniquement en charge la construction de notre réalité intérieure.

Prendre conscience de ce que nous manifestons déjà

Enfin, pour finir, je souhaiterais partager avec vous une expérience toute simple que j’ai faite lorsque j’ai entendu parler de la loi de l’attraction à mes débuts. J’avais de l’exéma sur une de mes mains, alors j’ai essayé d’utiliser la loi de l’attraction pour le faire disparaître. Bien évidemment, je ne me suis pas mis à penser « ne plus avoir d’exéma », mais « avoir une peau de plus en plus saine », pour ne pas attirer ce que je ne voulais pas. Qui plus est, au moment où j’ai démarré cela, une synchronicité m’a fait tomber sur un article de blog qui expliquait que la pensée positive fonctionnait y compris pour les problèmes de santé, et qui plus est que les problèmes de peau étaient le thème sur lequel cela marchait le plus efficacement. Wahow !

Sauf que cela n’a pas marché… bien évidemment. Et après coup j’ai trouvé ma démarche complètement absurde… Pourquoi ? Et bien, selon mes croyances personnelles, toute maladie ou symptôme physique quel qu’il soit a à sa base une source psychologique, ou, s’il on va plus loin dans les niveaux de conscience, une source énergétique et spirituelle (ce n’est que mon avis, libre à vous d’y croire ou non). Bref, que toute maladie dans le corps est avant tout une maladie dans l’esprit. Autrement dit, si j’avais de l’exéma, c’était déjà le reflet d’un stress en moi qui générait cela. Donc, quand je faisais cet exercice d’intention pour nettoyer mon exéma, cela signifiait que j’envoyais à travers l’univers des commandes contradictoires : je me forçais par la pensée à envoyer un signal pour la manifestation d’une peau saine, alors que dans le même temps, mon esprit inconscient envoyait via ce stress une vibration inverse qui continuait d’alimenter cet exéma. Et comme vous le savez, l’esprit inconscient est des milliards de fois plus puissant que notre esprit conscient, aussi, sans surprise, c’est mon inconscient qui a gagné… Fort de cette expérience, je me suis donc rabattu sur la stratégie inverse : j’ai identifié, conscientisé et dépassé le stress en moi qui causait cela, et je n’ai plus d’exéma depuis des années…

Cet exemple anodin a marqué il y a des années déjà ma compréhension de la loi de l’attraction, en révélant un fonctionnement de la loi complètement aux antipodes de ce qu’on m’avait enseigné. Le fameux secret ne devait donc pas être de penser positif pour attirer ce que nous voulons, mais de nettoyer les programmes inconscients qui font obstacles à la manifestation de ce qui est le mieux pour nous et qui se met déjà en place naturellement sans action de notre part. Je le décris plus en détail dans le chapitre consacré à ce sujet dans mon livre sur Le Sens De La Vie, mais encore une fois, la véritable loi de l’attraction n’est pas un processus de contrôle de l’environnement extérieur, mais au contraire, un processus de lâcher prise et de guérison.

Conclusion

Voilà ce que je pouvais vous dire sur les différents désaccords que j’ai vis-à-vis de ce que j’ai perçu des discours sur la loi de l’attraction jusque-là. J’espère que certains de ces points vous aideront à mieux identifier pourquoi vous n’avez-vous-mêmes pas réussi à utiliser la loi de l’attraction avec le succès que vous souhaitiez. Je suis sûr en tout cas que certains de ces points ont résonné en vous.

Notez que tout ce que j’ai dit ici n’est pas une invalidation de la loi de l’attraction, qui selon moi existe bel et bien, mais un simple partage de ma propre expérience qui m’a amené à une compréhension différente de cette loi. Ce n’est pas non plus une volonté de ma part de dénigrer les propos de certains auteurs en particulier. Ce n’est que mon avis, basé sur ma propre expérience, mais je suis loin d’avoir atteint l’illumination et il est tout à fait possible que ce soit moi qui me trompe, donc prenez simplement ce qui vous parle.

Maintenant que je vous ai longuement expliqué ma vision de comment ne pas utiliser la loi de l’attraction, alors se pose la question : que faut-il faire désormais pour faire fonctionner cette loi efficacement ? Je m’apprêtais à vous le dire ici, puis je me suis rendu compte que cet article commençait à être déjà extrêmement long, au point de rivaliser avec mon chapitre sur ce thème dans mon livre, alors j’ai décidé de faire cet article en deux parties et de vous dire tout cela dans mon prochain article. Patience, je le publie bientôt 😉

Partagez cet article :
Share on Facebook
Facebook
0Pin on Pinterest
Pinterest
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Donnez-moi votre avis sur cet article :
Rating: 5.00/5. From 1 vote.
Please wait...

1 réflexion sur “Loi de l’attraction : pourquoi quand je l’applique elle ne marche pas ?”

  1. Ping : Loi de l’attraction : comment elle marche en fait ? - Coaching Evolution

Les commentaires sont fermés.