L’effet miroir

Dans l’article d’aujourd’hui, qui fait bien suite à mon article précédent sur le harcèlement des personnes négatives, je voudrais vous parler un peu plus d’un phénomène qui s’appelle « l’effet miroir ».

L’effet miroir, c’est quoi ? Quand on me l’a présenté, il y a deux mécanismes un peu opposés qu’on m’a expliqués :

  • Le premier, c’est que nous pouvions nous retrouver avec des gens qui ont exactement les mêmes comportements que nous, dont certains peuvent nous irriter, pour nous faire prendre conscience justement de ces comportements négatifs que nous pouvons avoir. Pour voir quel effet cela nous fait quand les autres se comportent avec nous comme nous nous comportons avec eux, les autres étant ainsi le reflet de nous-mêmes.
  • Le deuxième, c’est qu’au contraire, le miroir nous présente un reflet inversé de nous-mêmes, c’est-à-dire que les autres autour de nous peuvent représenter notre opposé. Si nous avons tendance à trop nous laisser faire et à ne pas poser nos limites par exemple, nous attirons un agresseur. Si nous sommes quelqu’un de trop « gentil », nous attirons quelqu’un de « méchant ». Si nous sommes trop timides ou réservé, nous attirons quelqu’un qui n’a aucune honte et qui s’exprime justement un peu trop. Ici, la logique, ce n’est pas qu’à travers l’effet miroir, l’univers nous montre qui nous sommes, au contraire, il nous montre notre opposé, notre extrême inverse, pour révéler en nous ce qui nous manque. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu’il faut devenir exactement comme cet autre qui est lui aussi dans un extrême, mais c’est révélateur de ce qu’il nous reste à travailler. Peu importe à quel point cette personne est imparfaite, il y a toujours une partie de lui ou d’elle que nous pouvons prendre en exemple.

Je ne sais pas lequel de ces deux mécanismes définit au mieux l’effet miroir, à mon sens les deux peuvent être vrais. Mais quoiqu’il en soit, de façon générale, l’effet miroir, c’est l’environnement qui s’organise de manière à nous montrer dans l’extérieur ce qu’il se passe à l’intérieur de nous.

Métaphoriquement, j’aime bien décrire cela avec l’exemple du rêve. Paraît-il, les scientifiques ne sont pas sûrs de la vraie raison pour laquelle nous rêvons, mais beaucoup y voit un discours que l’inconscient adresse à l’esprit conscient sous forme de symboles, et il y a des gens qui sont spécialisés dans l’analyse des rêves et qui peuvent nous donner des « techniques » pour analyser nos rêves. Je ne sais pas dans quelle mesure nos rêves peuvent s’analyser, mais ce que j’ai remarqué, c’est que nous pouvons analyser le film qui se déroule dans notre réalité incarnée exactement de la même façon dont nous pourrions analyser le film qui se déroule dans nos têtes lorsque nous rêvons. La réalité physique, matérielle, qui se déroule sous nos yeux, est un rêve qui peut nous envoyer un message, via le principe de l’effet miroir, et l’avantage par rapport à l’analyse d’un rêve classique, c’est que cette réalité-là est beaucoup plus stable, et que le même message peut nous être envoyé plusieurs jours d’affilées, voire plusieurs années d’affilées… Très souvent, c’est que je fais dans mes coachings d’ailleurs : je fais avec mes coachés une lecture des différents messages que l’univers leur envoie, via les expériences de vie qu’ils traversent.

Cela vous paraît peut-être flou expliqué comme cela, aussi je vais vous donner un exemple concret d’une personne que je connaissais. Cette personne s’est retrouvée à travailler dans un service dans lequel elle avait une trentaine de collègues. Avec la plupart des gens dans ce service, ça se passait bien, mais elle partageait son bureau avec trois autres personnes. C’était une femme, et il y avait trois hommes autour d’elle. Et en fait, ces trois hommes étaient extrêmement négatifs, avec des comportements manipulateurs, prenait cette femme comme un bouc émissaire, il y avait un véritable harcèlement moral sur place, et cette femme ne voyait pas pourquoi elle était dans cette situation…

Si nous analysions l’effet miroir de façon un peu simpliste comme je l’ai exposé au début de cet article, cela n’expliquait rien…

  • Peut-être que cette femme était aussi agressive que les trois hommes autour d’elle, et qu’elle était dans le déni de ce comportement ? Et que les autres étaient là pour la faire conscientiser cela ? Mais il y avait manifestement une différence de caractère objective entre elle et eux, et surtout en ce qui la concernait, elle n’avait aucune intention négative envers les autres, ce n’était pas ça. A la rigueur, cela expliquait beaucoup mieux pourquoi ces trois hommes se trouvaient à travailler ensemble, chacun étant le reflet des deux autres… mais pas ce qu’elle faisait au milieu d’eux.
  • Cela pouvait être trois hommes qui lui montraient ce qu’elle avait à compenser dans son propre comportement ? Car elle n’arrivait pas à s’affirmer dans cette situation et se posait trop contraintes envers elle-même pour réagir, quand au contraire ces hommes ne se laissaient pas faire et n’hésitaient pas, eux, à agir en dehors de ces contraintes-là ? Il y avait peut-être un peu de cela…
  • Nous nous sommes demandé aussi s’il n’y avait pas ici une notion de « karma », au sens courant du terme. Si elle n’avait pas été néfaste avec d’autres personnes par le passée et se retrouvait désormais dans la situation inverse pour apprendre de son erreur, mais ce n’était clairement pas le cas.

Mais le plus intéressant, et qui à mon sens illustre beaucoup mieux la véritable fonction de l’effet miroir, c’était qu’en fait, cette situation était révélatrice d’un schéma de pensée inconscient. Cette femme était encore très marquée par l’image de ses parents, avec qui elle n’était pas en paix. Son histoire familiale posait un problème dans sa vie présente encore, alors qu’elle était adulte. Et que s’était-il passé dans sa famille ? En fait, elle avait un père qui était agressif, manipulateur, et une mère qui n’avait pas réussie à trouver sa place face à lui. Bien évidemment, ce comportement de la part de sa mère lui avait été transmis. D’un point de vue psychologique, cela s’est transmis via un blanc dans l’éducation, via un mimétisme comportemental, d’un point de vue énergétique, cela s’est transmis sous la forme d’un karma transgénérationnel. Mais peu importe comment on le présente, elle avait hérité du schéma de fonctionnement de ses parents, et elle rejouait sur son lieu de travail ce qu’il s’était passé dans sa famille. Cette scène dans son environnement professionnel était là pour lui faire rejouer ce schéma, le conscientiser, et retrouver dans cette situation le comportement à adopter que sa mère n’avait pas trouvé, pour résoudre cela.

A partir du moment où cela a été conscientisé, elle s’est rendue compte de ce qui se jouait vraiment et a refusé que la situation continue. Son quotidien a été un peu à vif à court terme, elle était encore plus mal à l’aise, mais à partir de là, elle a changé de comportement. Elle a commencé à se défendre davantage, à prendre la place qui était la sienne, à se sentir légitime, et elle est devenue moins sensible à cette situation, car cela s’appuyait sur une blessure qui en elle se résorbait. Au bout de quelques semaines, finalement, cette situation a fini par éclater. Même pas directement à cause d’elle : certains de ses collègues ont eu des conflits avec d’autres personnes du service et ont été rappelés à l’ordre par la hiérarchie, d’autres ont été envoyés ailleurs, d’autres ont vu leur contrat ne pas être renouvelé, et elle s’est retrouvée dans un environnement de travail plus sain. Elle a réussi à obtenir la confiance des autres membres du service qui étaient présents, et elle a réussi à être mieux dans sa vie. Ce phénomène ne se produisait pas pour la première fois de sa vie, elle avait déjà été mal dans d’autres lieux de travail auparavant, sans que cela soit de sa faute a priori, mais cela a arrêté de se répéter à partir de là.

Cet exemple concret vous aide peut-être à mieux comprendre mon article précédent sur la problématique des travailleurs de lumière vis-à-vis des personnes toxiques, mais surtout cela peut vous aider à vraiment comprendre ce qu’est l’essence de l’effet miroir, et à mieux percevoir comment l’utiliser à bon escient dans votre propre vie. S’il y a une situation dans votre vie que vous n’arrivez pas à dépasser, essayer de comprendre ce qu’il y a en vous que ces messages essaient de vous montrer.

Partagez cet article :
Share on Facebook
Facebook
0Pin on Pinterest
Pinterest
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Donnez-moi votre avis sur cet article :
No votes yet.
Please wait...