Le physique, est-ce que ça compte ? (Réflexions additionnelles)

Salut les amis j’espère que vous allez bien. Dans ma dernière vidéo, je vous avais présenté mes réflexions sur le rôle de l’apparence physique dans les relations amoureuses, est-ce que c’est bien ou mal et pourquoi ? Comment ça marche vraiment selon moi, etc… Je vous invite à aller la regarder si vous ne l’avez pas vue. Cette analyse, elle s’était faite en s’appuyant sur une citation bien particulière. Pour rappel, cette citation, c’était :

« Si on choisit un partenaire pour sa beauté extérieure, en vieillissant, quand sa beauté fanera, l’amour fanera aussi, alors que si on choisit un partenaire pour ce qu’il est à l’intérieur, l’amour qu’on ressent ne fanera jamais ».

Tout ce qui concerne le physique, j’en ai parlé dans la dernière vidéo donc, mais je vous ai dit que je ferai une deuxième partie parce que cette citation elle m’a aussi donné envie de partager des informations sur la notion du couple en général. Voilà on y est, je vais partager cela ici… Et vous allez voir que je vais encore devoir me poser pas mal en opposition vis-à-vis de cette citation…

Les relations amoureuses sont évolutives par nature

Déjà premier point, contrairement à ce que cette citation suggère, être avec un partenaire amoureux parce qu’on a été davantage sensible à des critères de beauté intérieure, ok c’est très bien, mais pour moi ça ne vous garantit pas qu’une relation amoureuse dure plus longtemps. Premièrement parce que cette belle personne peut changer et deuxièmement parce que vous aussi vous pouvez changer. Et vous pouvez notamment changer d’avis sur ce que c’est qu’une belle personne. Rappelez-vous votre première relation toxique par exemple. Quand vous avez accepté de sortir avec cette personne, à l’époque, vous étiez persuadé que c’était quelqu’un de bien, vous ne seriez pas sorti avec sinon. Et avec le temps et l’expérience, vous vous êtes rendu compte que non, ce n’était pas une si belle personne que cela, et, marqué par cette expérience, vous avez probablement cherché ensuite quelque chose de différent chez vos partenaires suivants. Donc même si vous sortiez avec quelqu’un de bien intérieurement, vous en face vous changez d’avis en permanence sur ce que c’est que quelqu’un de bien. Moi en tout cas, ma définition de ce que c’est que « quelqu’un de bien », je dois l’actualiser à peu près tous les 3 mois…

Et l’un comme l’autre vous pouvez changer tout court, vous pouvez à un moment donné avoir envie de suivre des voies différentes, et vous pouvez très bien vous correspondre dans le présent mais ne plus vous correspondre dans le futur. Et vous ne pouvez pas prédire comment vont évoluer vos sentiments, sentiments que vous ne contrôlez de toute façon pas, comme j’ai pu le rappeler dans ma dernière vidéo. Autrement dit, même si vous sortez avec quelqu’un pour autre chose que son physique, vous n’avez aucune garantie que cette relation va pour autant durer éternellement, tout ce que vous avez, c’est l’incertitude inéluctable qui résulte du fait que tous autant qu’on est, on est tous des êtres en constante évolution.

Le mythe de la relation amoureuse éternelle

Cette citation quand je la lis, en plus de surfer sur l’opposition classique entre le corps et l’âme, elle surfe aussi sur le mythe un peu mainstream de la relation amoureuse éternelle, sur laquelle on fantasme un peu tous. On recherche tous l’amour et on est nombreux à avoir ce rêve de rencontrer le partenaire qui serait l’homme ou la femme de notre vie, qui resterait avec nous jusqu’à ce que la mort nous sépare, Dieu sait que je l’ai eu aussi ce rêve… Sauf que ce mythe, il va à contre-courant complet de ce que j’ai dû apprendre dans mon propre parcours d’ascension spirituelle. Dans ce parcours, qu’est-ce que j’ai dû apprendre ?

  • Ben déjà que pour qu’une relation amoureuse soit vraiment basée sur l’amour, il faudrait dans l’idéal n’avoir aucun attachement, il faudrait être capable d’aimer l’autre sans le posséder et sans chercher à le retenir à tout prix.
  • Ensuite qu’une relation amoureuse émerge généralement dans notre vie quand on est capable d’être heureux sans cette relation. Quand on a besoin de cette relation à tout prix, ça a tendance à freiner les rencontres qu’on peut faire.
  • Et enfin que les relations amoureuses elles existent avant tout pour remplir une fonction, à savoir nous faire évoluer. Elles ne sont pas là pour garantir notre sécurité affective ou notre satisfaction sexuelle ad vitam eternam, elles apparaissent dans nos vies pour nous faire grandir en tant qu’être. Autrement dit, quand le potentiel de croissance proposé par une relation est atteint, cette relation elle peut se terminer. Et c’est pas grave… parce que toute fin est un nouveau commencement…

Bien sûr je ne dis pas cela pour faire l’éloge des relations courtes. Moi historiquement je ne considère pas avoir spécialement peur de l’engagement, j’ai toujours privilégié les relations longues, les coups d’un soir ça n’a jamais été mon truc et je vous assure que j’ai toujours apporté dans mes relations amoureuses des émotions d’un niveau phénoménal… même si ça m’a pas toujours réussi. Mais par contre je suis lucide sur le fait qu’une relation amoureuse ne dure que le temps qu’elle est censée durer et qu’en ce qui concerne cette durée il n’y a aucune garantie. Il peut y avoir des relations qui durent pour la vie, je ne dis pas le contraire, je dis qu’on n’en sait rien, et qu’on doit être capable de vivre avec cette idée.

Même si moi le premier, je suis avant tout intéressé par les relations longues, je ne considère pas qu’une relation amoureuse soit un échec ou un succès en fonction de sa durée. Et d’ailleurs dans les différents enseignements qu’un parcours d’éveil nous transmet, justement on apprend qu’une relation amoureuse, on devrait plutôt la juger sur l’amour qu’elle a véhiculé et sur la qualité de l’expérience de vie qu’on y a partagée, pas sur le temps qu’elle a duré. Et il n’y a aucune vertu à faire durer une relation amoureuse plus longtemps qu’elle ne le doit… Si vous essayez de toute façon, vous allez vous faire du mal et vous allez faire du mal à l’autre, c’est tout ce que vous obtiendrez… Et c’est ce que beaucoup de couples font de nos jours…

Vous savez, à l’heure actuelle, on dit souvent que l’amour est mort, que plus personne ne s’engage, que c’est un miracle si un couple dure plus de trois jours, etc… C’est vrai que c’est un phénomène qui existe, mais d’après ce que j’ai pu voir, il y a un autre phénomène qui existe, qui est encore plus courant que ça… C’est que justement, il y a des gens qui vont faire ce constat, qui vont se dire que l’amour est mort et que plus personne ne s’engage, et qui vont se dire « ok, nous on va pas faire ça, nous on va se battre pour notre couple, nous on va faire durer notre couple le plus longtemps possible parce que ça fait déjà plusieurs années qu’on est en couple et aujourd’hui c’est super rare ». Alors s’il y a de l’amour dans ces couples, ok très bien, vous avez ma bénédiction, mais très souvent dans ces couples-là justement, de l’amour il n’y a plus, il n’y en a peut-être même jamais eu, même si bien sûr ils s’imaginent que oui. C’est triste à dire, mais il y a beaucoup de couples dans lesquels les deux partenaires ont inconsciemment arrêté de croire en l’amour, et ils ne se sont pas mis en couple vraiment par amour, ils se sont mis en couple parce qu’ils ont trouvé quelqu’un qui était d’accord avec eux pour raconter qu’il y en a, avant tout à eux-mêmes… Ce sont des couples qui restent ensemble juste par la force de l’habitude, parce que dans un monde où l’amour serait mort, le fait qu’ils soient ensemble depuis si longtemps, c’est « super rare »… Mais en fait, si vous êtes dans un couple de ce genre, la vérité c’est que vous n’avez pas quelque chose de super rare, au contraire, vous avez ce qu’il y a de plus banal au monde… Les gens qui ont été dans un couple de ce genre et qui ont véritablement connu l’amour ensuite savent comme ça peut être vrai. Pour ceux qui choisissent de rester dans un couple de ce genre, par peur de ne pas pouvoir trouver une relation plus haute par la suite, ou par peur de perdre le confort relatif que cette relation leur apporte, cela les conduit dans le meilleur des cas à une monotonie mortelle, à une absence de vie dans leur vie, et dans le pire des cas à des ruptures, des ruptures qui ne vont pas consister à éprouver de la gratitude et de la nostalgie pour les beaux moments passés ensemble mais qui vont consister en des regrets, des trahisons, des batailles d’egos et des déchirements extrêmement douloureux… Et en plus comme en plus on vit dans une société monogame, pendant tout le temps où ces gens-là sont en couple avec la mauvaise personne, ils ne sont pas disponible pour la bonne personne, et c’est l’une des raisons pour laquelle aujourd’hui, malheureusement, il y a tant de gens qui sont ensemble alors qu’ils ne s’aiment pas, et tant de gens qui pourraient s’aimer mais qui ne sont pas ensemble…

Dans notre parcours d’éveil, c’est essentiel d’apprendre à se détacher de certaines notions erronées qu’on est nombreux à avoir sur les relations amoureuses. La première chose déjà c’est de se rendre compte qu’on peut être célibataire et pour autant avoir une vie amoureuse qu’on peut considérer comme davantage réussie que celle de certaines personnes qui sont en couple. Etre en couple, sans donner plus de détails dans l’énoncé, en soi c’est l’accomplissement d’absolument rien. Je vous dis ça alors que pour moi, le couple ça reste le domaine le plus important de ma vie, mais après, tout dépend du couple quoi… La deuxième chose, c’est de se rendre compte qu’ensuite, la qualité de notre couple justement, elle ne se mesure pas uniquement à la durée depuis laquelle on est en couple. La durée, en elle-même, n’est pas un critère suffisant pour décider si notre relation est une réussite ou pas.

Il y a quelques années, j’ai eu une relation, qu’avec le recul j’estime toujours avoir été une très belle relation, mais qui devait arriver à son terme, on devait se séparer et évoluer chacun dans des directions différentes… Par contre, alors que ça aurait pu se faire en douceur, il se trouve que notre relation a été brusquement interrompue par l’apparition dans ma vie de la femme que je considère depuis comme ma Flamme Jumelle. Et quand cette femme est arrivée dans ma vie, et que cela a été un ouragan émotionnel sans commune mesure avec ce que j’avais pu connaître auparavant, je me souviens qu’à l’époque justement, il y a beaucoup de gens autour de moi qui ont tenté de me conseiller et qui m’ont dit « mais ça fait longtemps que tu es avec ta copine, c’est rare ce que vous avez, pourquoi tu sacrifierais tout pour une autre relation alors que tu ne peux pas savoir ce que cette autre relation va donner ? ». Et ça m’avait choqué… J’avais l’impression que tout le monde autour de moi raisonnait à l’envers… Ils raisonnaient juste en termes de sécurité, donc en termes de peur, et ils ne me conseillaient pas d’aller là où il y avait le plus d’amour mais juste d’aller là où il y avait le moins de risques… Et je me demandais d’ailleurs dans un coin de ma tête, comment leurs propres conjoints à ces gens-là réagiraient, s’ils se rendaient compte que si ça se trouve, ils restaient avec eux juste parce que « ça fait longtemps »… et pas parce que leur cœur continue de les choisir… Et moi dans cette situation, au contraire, j’ai décidé d’aller là où l’amour était le plus fort… Bon ok, et après je me suis planté lamentablement parce que… ben parce que c’est la Flamme Jumelle, c’est des relations absolument hors normes, dont la rupture et la séparation font partie du parcours, et j’avais pas pu l’anticiper à ce moment-là, j’avais pas tout compris… Mais ça c’est la Flamme Jumelle, ça reste un cas à part, et même si a pas donné ce que j’ai souhaité, j’avais raison. Sur le fait de suivre l’amour, je sais que j’avais raison…

La seule réalité d’une relation amoureuse : son caractère imprévisible

Voilà, je vous ai raconté beaucoup de choses, c’est parti un peu dans tous les sens… et ce n’est qu’un petit extrait de la vision que je me suis forgée des relations amoureuses pendant mon parcours d’éveil. Tout ça pour dire qu’après tout cet enseignement, quand ensuite une citation qui se veut spirituelle vient proposer une recette miracle qui garantirait une relation amoureuse éternelle… je suis désolé je sais pas trop où le ranger au milieu du reste… c’est pas cohérent. Pour moi ça va pas avec l’ensemble de ce que j’ai dû apprendre. Non seulement c’est pas vrai qu’en basant notre relation sur autre chose que le physique, cette relation durera nécessairement plus longtemps, mais en plus on est censé se détacher de cette nécessité que l’amour soit absolument éternel. Donc pourquoi une citation spirituelle nous donnerait un conseil pour atteindre un objectif dont, pour évoluer spirituellement, on est censé se détacher ?

Prenons un exemple, imaginons deux hommes, deux meilleurs amis qui ont un peu plus de trente ans. L’un d’entre eux va sortir avec une seule femme pour le restant de sa vie, c’est-à-dire 50 ans, et l’autre pendant ces 50 ans, il va sortir avec 4 femmes successivement, et il va rester en couple 10 ans avec chacune d’elles en moyenne. Lequel des deux a eu la vie amoureuse la mieux réussie ? J’en sais rien… Moi si vous ne me mettez pas plus de données dans l’énoncé, je suis incapable de vous dire que l’un des deux a mieux réussi sa vie amoureuse que l’autre… Parce que la durée n’est pas un critère pertinent pour l’évaluer. Et heureusement que je ne pas affirmer que celui qui n’a pas connu cette relation éternelle a relativement échoué par rapport à l’autre. Sinon vous imaginez, si vous la relation que vous croyiez vivre pour la vie se termine un jour, ça voudrait dire que vous avez raté votre vie et que vous n’avez plus rien à espérer, que vous êtes foutu ? Heureusement que non… Mais du coup pourquoi nous présenter encore une relation amoureuse éternelle comme un succès et une relation qui s’éteindrait un jour comme un échec ? Si ce n’est pas la durée d’une relation qui nous garantit l’amour ou le bonheur, pourquoi on nous vend ça encore une fois ?

Ensuite, je vais glisser une réflexion anodine comme ça en passant… Il y en a peut-être parmi vous qui doivent trouver cela frustrant que j’attaque un peu la notion de l’amour éternel. Encore une fois, je ne vous dis pas que ça n’existe pas et que ça ne vous arrivera pas, loin de là… En fait je pense même que la plupart d’entre vous, vous allez avoir cette chance, vous allez rencontrer quelqu’un, si c’est pas déjà fait, avec qui vous allez rester jusqu’à la fin… Mais même si ça devait vous arriver, vous n’allez jamais faire l’expérience de cet amour éternel… parce que vous ne saurez pas que c’est ce que vous avez. Il y a un seul moment où vous le saurez, c’est quand vous serez sur votre lit de mort en tenant la main de votre partenaire avant votre dernier souffle : la vous pourrez vous dire avec certitude « ah tiens, on est resté ensemble jusqu’à la fin ». Mais avant, dans toutes les années qui précéderont ce moment, vous le saurez pas… Avant d’en être là, tout ce que vous aurez, c’est une relation qui, comme toute relation, peut potentiellement prendre fin à tout moment. Même si vous êtes dans une relation qui va durer pour toujours, dans les faits ce que vous allez expérimenter au quotidien c’est pas le confort d’une relation éternelle : c’est l’incertitude et l’imprévisibilité. C’est important de s’en rendre compte. Et c’est pas forcément grave parce que maintenant j’ai envie de vous poser une question : dans quel cas de figure vous profitez véritablement de votre relation avec votre partenaire ? Quand vous prenez votre partenaire pour acquis, que vous avez la certitude qu’il sera toujours là et que vous évoluez tous les deux dans la monotonie du quotidien ? Ou quand avez conscience que chaque instant passé avec lui est précieux, justement parce que c’est  peut-être le dernier, et que donc « le quotidien » ou « la routine », ça n’existe pas ?… Je n’ai aucune réponse à donner, je vous laisse décider par vous-même.

Ne pas opposer le corps et l’âme

Ensuite, un autre problème que j’ai avec cette citation, c’est qu’en dévalorisant l’importance du physique par rapport à d’autres critères plus intérieurs, pour moi cette citation elle surfe sur une opposition qu’on fait souvent entre le corps et l’âme. Des fois en spiritualité, on a souvent cette culture selon laquelle l’âme ce serait bien, ce serait noble, ce serait pur, ce serait vrai, et par opposition le corps et tout ce qui a trait à la matérialité, là par contre ce serait impur, ce serait condamnable, ce serait pas vrai et il faudrait nécessairement s’en défaire. Selon moi c’est faux. C’est vrai que dans notre société qui est encore majoritairement basée sur la matérialité, beaucoup de gens ont besoin d’opérer un détachement de la matérialité pour accéder à une découverte et une intégration d’un plan supérieur. Mais c’est pas pour autant qu’il faut négliger le corps. Le corps si vraiment c’était mal et si c’était inutile, ben on serait pas incarné, tout simplement… Pour moi un parcours d’évolution spirituel, ça consiste pas à renier le corps au profit de l’âme, ça consiste au contraire à intégrer les deux en même temps et à découvrir comment ils fonctionnent ensemble.

Donc ne raisonnez pas en termes de « l’un plutôt que l’autre », raisonnez plutôt en envisageant les deux ensemble. Evoluer spirituellement, pour moi ça consiste à intégrer pleinement son être, dans toute son entièreté, et le corporel en fait partie. Si vous n’accordez plus d’importance à votre corps et que vous vous coupez trop de lui, vous allez rencontrer des problèmes de toute façon, des problèmes d’ancrage, de la culpabilité ou des complexes vis-à-vis de votre corps, et d’autres problèmes encore qui vous empêcheront de gérer votre vie correctement.

Je vais peut-être faire un hors sujet, mais j’ai envie d’illustrer ça en faisant un parallèle avec la sexualité. Des fois dans la spiritualité on peut nous suggérer que ce qui est important pour avoir une vraie sexualité, c’est l’âme, c’est la connexion spirituelle, et c’est pas le physique, alors que l’acte sexuel est aussi un acte physique justement. Alors c’est vrai que la sexualité purement physique, c’est pas complet. Quand je pense à ça, je pense toujours au film Le Loup De Wall Street, avec Leonardo DiCaprio. Au début du film notamment, vous avez Jordan Belfort, incarné par DiCaprio, qui discute avec son mentor dans le monde de la finance, et son mentor lui recommande de se masturber au minimum deux fois par jour sur son lieu de travail, de le faire j’imagine d’une façon purement « mécanique », pour faire redescendre la pression. Et même de le faire en pensant à l’argent et au profit… J’ai toujours mal au ventre quand je revois le film et qu’il explique ça. Si vous deviez suivre cet exemple et vous masturber comme il le conseille, est-ce que ça vous ferait du bien ? Techniquement oui… vous auriez un orgasme, vous auriez plein d’hormones agréables qui seraient diffusées dans votre corps, oui ça vous ferait du bien… M’enfin ce serait pauvre quand même… Quand on voit le trésor que notre sexualité représente vraiment, perso si je devais faire ça j’aurais un peu l’impression de balancer toute ma force vitale dans les canalisations… Avoir un tel potentiel de source de vie qui serait gaspillé comme ça, ce serait un gâchis phénoménal… Ben une sexualité purement physique, c’est un peu ça.

A l’inverse, on peut imaginer une sexualité purement spirituelle, c’est possible aussi. Je vais vous révéler un petit secret : avec le développement de ma médiumnité, il y a eu des fois ces dernières années où j’ai été en capacité de ressentir dans le quotidien des contacts entre mon âme et celle de certaines femmes. Soit des exs, soit des femmes avec qui ça ne s’est jamais fait mais avec qui ça aurait pu… peu importe… Il y a rien d’exceptionnel là-dedans au passage, il y a plein de gens qui peuvent ressentir des choses comme ça… Ça m’est arrivé plusieurs fois par exemple, de vivre une journée normale, de faire ce que j’avais à faire, et pendant que j’étais occupé à autre chose, de ressentir l’âme d’une fille en particulier qui venait, à défaut d’un meilleur terme, « faire l’amour avec la mienne »… C’était super agréable au passage, moi j’ai accueilli… Je prends ça comme exemple car je crois que c’est le seul exemple que j’ai d’une sexualité purement énergétique. Et bien même si c’était agréable, que c’était sympa comme expérience, c’était pas complet. C’est infiniment moins puissant qu’un véritable acte sexuel dans lequel le corps et l’âme sont conjointement engagés. Donc c’est bien la symbiose des deux qui permet de manifester une expérience qui vaut la peine d’être vécue.

Si avec votre partenaire vous êtes uniquement dans le corps, ben vous allez faire l’amour certes mais vous allez passer à côté de 90% des émotions que cette expérience vous propose. Et si à l’inverse vous n’êtes que dans l’âme, vous allez probablement planer et ressentir une connexion forte, mais le corps il ne va pas suivre, vous allez vous sentir éteint, voire même vous allez être incapable de passer à l’acte, ça répondra pas. Donc les deux sont importants, et vu que les deux sont importants… moi je méfie des discours qui semblent nous inviter à hiérarchiser les différents éléments qui nous composent, à en choisir l’un plutôt que l’autre, et donc à nous couper d’une partie de nous-mêmes…

Au passage, c’est d’ailleurs souvent fait avec une certaine hypocrisie. J’ai connu des gens qui affirmaient que le corps ou le physique, c’était pas important et qu’ils étaient au-dessus de ça, et qu’ils préféraient être dans l’âme parce que c’était mieux… et curieusement quand un beau jour, ils croisaient quelqu’un qui correspondait parfaitement à leurs critères de beauté à eux et qui représentait l’incarnation de leurs fantasmes, et quand c’est arrivé, ben je les ai vus céder à la tentation, comme tout le monde… et curieusement là que ça les arrangeaient, le physique d’un coup ils y trouvaient un nouvel intérêt… Donc si le physique c’est vraiment pas important pour vous, ok dites-le, mais par contre si c’est important, pourquoi vous enveloppez d’une vertu que vous êtes incapable de tenir ? C’est pas grave si vous êtes pas parfait. Je sais que moi en tout cas je veux pas rentrer là-dedans, donc j’avoue : quand je croise une femme que je trouve vraiment belle, ben j’ai le cœur qui bat et je perds mes moyens comme tout le monde. Et je suis très bien comme je suis avec mes imperfections.

Bon et enfin, dernier problème que j’ai avec cette citation, c’est que c’est une citation spirituelle… qui vous dit quoi faire… alors que par définition en spiritualité, on ne devrait pas vous dire quoi faire, le moins possible… Le principe-même de la spiritualité c’est de vous permettre de retrouver votre propre guidance intérieure, de vous faire assumer votre souveraineté, et de vivre votre vie en fonction de ce que vous, vous savez être vrai, peu importe les influences extérieures, autant que possible du moins. Ensuite dans la pratique, parfois on a besoin de demander conseil à des gens pour cela, mais dans l’idéal vous devez mener votre vie uniquement selon votre vérité intérieure. Et si vous avez du mal à l’identifier, oui vous pouvez demander à être guidé parfois, des fois il y a besoin, mais la dernière source depuis laquelle vous devriez tirer votre moralité, c’est très certainement une citation sur les réseaux sociaux. Et la popularité que cette citation peut avoir ou non ne devrait pas vous influencer non plus… Voilà 🙂

Conclusion

Je le rappelle encore une fois, vous ne devez pas non plus m’écouter moi. Je partage simplement mon point de vue, si d’autres personnes disent le contraire c’est peut-être eux qui raison, si vous ça ne vous parle pas c’est vous qui avez raison… Simplement voilà, cette citation moi quand je suis tombé dessus, elle a fait remonter plein de questionnements que moi dans mon parcours je me suis posés vis-à-vis du couple, et j’espère que ça a pu enrichir vos propres réflexions.

Bon avec tout ça, j’arrête-là parce que je crois que j’ai fait le tour de cette citation désormais. C’est pas la peine de continuer plus, mais vous avez vu ça m’a permis de vous raconter plein de choses encore. J’espère que ça vous a plu, et je vous dis à bientôt dans une prochaine vidéo, dans laquelle justement je vais vous parler de ma vision de la spiritualité et où je vais pouvoir revenir plus en détails sur le concept de la souveraineté intérieure, avec lequel j’ai fini cette vidéo.

Allez, merci de m’avoir suivi, et à la prochaine ! Paix et amour à vous tous…

Partagez cet article :
Share on Facebook
Facebook
0Pin on Pinterest
Pinterest
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Donnez-moi votre avis sur cet article :
No votes yet.
Please wait...